Danny Michel et ses autres collègues de la municipalité de Port-Louis sillonnent les différents quartiers de la capitale depuis 7h, ce mardi matin, pour vérifier et réparer les infrastructures municipales mises à mal par le passage de la tempête Fakir.

Certains drains, avec des couvertures en béton, laissent passer l’eau au lieu de la canaliser proprement en aval. Ce phénomène se produit surtout en cas de fortes précipitations. C’est ce qui explique pourquoi, malgré l’existence de drains, certains habitants de Vallée-des-Prêtres se sont réveillés ce matin avec un torrent d’eau se déversant dans leurs cours. Menaçant d’inonder leurs maisons.