Certains d’entre eux sont « clean » depuis quelques années, d’autres suivent encore le programme de substitution à la méthadone. D’autres encore viennent raconter leur quotidien auprès de toxicomanes injecteurs. Tous ont choisi de témoigner à visage découvert pour dire ce que le programme de méthadone a changé dans leurs vies.

C’était ce matin, lors de la conférence de presse animée par les associations engagées dans les programmes de réduction des risques.