Follow Us On

Slider

Ils étaient environ une cinquantaine de personnes, représentants diverses associations militant pour les droits des animaux, à avoir manifesté dans les rues de Port-Louis ce vendredi 4 octobre. Cela, à l’occasion de la journée mondiale des animaux. Les manifestants dénonçaient la «Catch and Kill Policy» utilisée par la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW) pour venir à bout des chiens errants. Selon les manifestants, regroupés sous la bannière du Mauritius Movement for Animal Defense (MAD), cette politique n’a jamais résolu le problème des chiens errants.

Le groupe a remis une lettre au Premier ministre Pravind Jugnauth, au leader de l’opposition Xavier Duval et au ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun. La lettre dénonce la maltraitance subie par 15 chiens recueillis auprès de la MSAW le 20 juillet dernier. Les membres de MAD réclament un remaniement de la direction de l’organisme. Ils veulent que des citoyens militant pour les animaux intègrent la direction de la MSAW et la mise en application stricte des lois contre la cruauté envers les animaux.

Scandant «Sterilize! Pa touye”» de Cité Martial à la municipalité de Port-Louis, les défenseurs des droits des animaux arguent que la stérilisation est la meilleure option pour combattre le problème des chiens errants. Quand aux habitudes des Mauriciens à l’égard de leurs animaux de compagnie, Melanie de l’Estrac, membre de la Meute de Zion, pense que les chiens ne sont pas uniquement des gardiens dans une cour.

La manifestation a réuni des membres de diverses associations telles que La Meute de Zion, Quatre Ti La Patte, PAWS, Petra Animal Foundation Mauritius et Happy Tails Animal Sanctuary.

Facebook Comments