La Mauritius Trade Union Congress ne cache pas sa satisfaction quant aux mesures budgétaires concernant l’emploi. Le nombre de postes créés, dit Dewan Quedou, président de ce syndicat, aidera à combattre le chômage de même que le recrutement, même à titre temporaire, et la formation de jeunes diplômés.

Il trouve également « intéressantes » les annonces concernant les petites et moyennes entreprises.

Le vice-président Désiré Guildhary juge, lui, qu’il est temps de compenser adéquatement les travailleurs pour qu’ils ne deviennent pas plus pauvres.