Les salaires de 326 de leurs consœurs avaient été régularisés début 2016. Mais quelque 500 femmes cleaners, rattachées à des écoles publiques, touchent encore aujourd’hui autour de Rs 1 500 par mois.

Une dizaine de ces femmes ont manifesté, ce matin, devant l’Hôtel du gouvernement, dans l’optique de faire entendre leurs voix.

Jane Ragoo, syndicaliste qui lutte à leurs côtés depuis des mois, espère voir évoluer les choses avec le prochain exercice budgétaire.