Devenir propriétaire d’un terrain. C’est aujourd’hui un rêve devenu réalité pour des familles de la capitale et de Camp Carol. Elles sont une soixantaine à avoir reçu leur Letter of Intent lors d’une cérémonie au Harilall Vaghjee Hall, à Port-Louis.

Dans la capitale, 36 familles de 13 localités détenaient jusqu’ici un bail résidentiel et s’acquittaient donc d’un loyer annuel auprès du ministère. Contre Rs 2 000, les terrains qu’elles occupent depuis des années seront désormais à leurs noms.

A noter que ces parcelles ne dépassent pas 10 perches en superficie.

A Camp-Carol, la situation est légèrement différente. En effet, les quelque 120 familles concernées détenaient, depuis les années 1960, un bail résidentiel. Or, celui-ci a expiré il y a une dizaine d’années. Il y a peu, 48 familles ont pu être régularisées. Ce jeudi 1er novembre, c’est au tour de 28 autres de recevoir leur Letter of Intent.

Showkutally Soodhun leur a remis le précieux document. Le ministre du Logement et des Terres n’a pas manqué de fustiger Rajah Madhewoo pour la manifestation qui s’est tenue, il y a quelques semaines, en faveur des habitants de Camp Carol et qui avait pris une tournure communale.

Soodhun a aussi déclaré que des habitants de Tranquebar n’ont pu être régularisés à cause des actions entreprises par le député Reza Uteem.

A noter que priorité sera accordée aux Port-Louisiens pour des logements sociaux à Vallée-des-Prêtres. Le projet de construction verra 300 unités sortir de terre. Les terres de l’Etat faisant défaut dans cette région, les procédures ont déjà été lancées pour l’acquisition auprès de propriétaires privés.