Ils étaient nombreux, les employés de la United Bus Service, à descendre dans les rues ce matin. Alors que le coup d’envoi du projet Metro Express sera donné, eux craignent pour leurs emplois.

A défaut de garanties, ces employés d’autobus, soutenus par le Front commun syndicat transport, souhaitent au moins des éclaircissements sur leur avenir une fois que le métro léger sera sur les rails.