Follow Us On

Slider

Un sursis jusqu’à fin décembre. Ils sont toujours d’accord pour être relogés en trois lieux de la capitale le temps de la construction du Victoria Urban Terminal. Mais des colporteurs voudraient pouvoir continuer à faire du business à la place Decaen jusqu’au 31 décembre. Soit profiter du dernier trimestre de l’année, de la période de fêtes qui approche et des achats qui la rythment.

Alors qu’ils devaient avoir évacué les lieux au 31 août, un délai leur a été accordé à cause du temps pris par l’envoi des lettres au niveau de la mairie de Port-Louis. Suivant l’exercice de tirage au sort du 14 août dernier, ce courrier les informe officiellement de l’étal qui leur a été alloué à la place de l’Immigration (gare du Nord), au  ruisseau du Pouce ou à la rue l’Ingénieur (à côté de la gare Victoria). La majorité des 560 marchands concernés l’ont déjà reçu. Et la place Decaen doit être vidée d’ici la fin de ce week-end du 7 et 8 septembre.

Une issue que des colporteurs espèrent pouvoir différer au 1er janvier 2020. Ils ont écrit au Premier ministre pour lui faire part de leurs requêtes. «C’est durant cette période que nous maximisons nos ventes», écrivent-ils. En rappelant ne pas être opposés au projet de nouvelle gare.

Feroze Wahedally, secrétaire de la Street Vendors Association qui opère aussi à la place Decaen, dit être au courant de ces voix discordantes et du courrier. Il n’y a pas si longtemps, les marchands ambulants semblaient pourtant impatients d’être relogés.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, Main sliders, Slider_Actu
Metro Express : Les derniers travaux à Rose-Hill prendront fin en octobre

La troisième et dernière fermeture de routes le long de la rue Vandermeesch, à Rose-Hill, prend effet ce vendredi 6...

Close