Follow Us On

Slider

Entraînement, soins, transport… Les frais associés au sport de haut niveau peuvent peser lourd dans le porte-monnaie des athlètes et de leurs proches. Le soutien financier mensuel que le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) vient attribuer à divers sportifs à travers une bourse d’excellence est, par conséquent, un soulagement. D’autant que des compétitions d’envergure les attendent en amont des Jeux des îles, en 2019, puis des Jeux olympiques de 2020.

Le lanceur de poids Bernard Baptiste confie ainsi que la pratique de sa discipline peut lui coûter entre Rs 15 000 et Rs 20 000 par mois. Ce montant inclut, entre autres, les frais de salles de sport, la physiothérapie, le transport, la nourriture.

Pour le sportif, le ministère démontre une « volonté d’aider » malgré certains problèmes qui perdurent dans le monde sportif. Selon lui, il est encore difficile pour les athlètes de concilier leurs disciplines respectives et les études ou de trouver, voire de conserver un emploi.

Les autres bénéficiaires de cette bourse d’excellence sont : les nageurs Bradley Vincent, Mathieu Marquet et Ryano Fortuné, les badistes Julien Paul et Kate Foo Kune, la judokate Christiane Legentil, le handisportif Cédric Ravet, le coureur de demi-fond Mohammad Dookun, le triple sauteur Jonathan Drack ainsi que les boxeurs Kennedy St Pierre, Mervin Claire et Jean-Luc Rosalba.

Ceux qui n’ont pas pu se déplacer en personne – certains sont à l’étranger – se sont fait représenter par leurs proches.

S’adressant aux sportifs lors d’une remise de chèques, ce 14 février, Stéphane Toussaint a réitéré sa confiance dans les capacités des athlètes et leur a demandé de « toujours garder la flamme allumée » malgré les obstacles.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, Sports, Videos
[L’interview] Rex Stephen est notre invité ce jeudi

La passation de pouvoir entre sir Anerood et Pravind Jugnauth n’a pas été faite dans le respect des lois de...

Close