Si le sujet initial de ce débat a changé à la dernière minute, il a bien été question de dépénalisation et de politiques des drogues, hier, à l’université de Maurice. Dans son intervention, le directeur du Centre Idrice Goomany a souligné que la toxicomanie est une maladie. Imran Dhanoo s’est aussi appesanti sur le rajeunissement du profil des consommateurs, et sur le fait que le programme d’échanges de seringue a permis de constater que de nombreuses femmes étaient consommatrices de substances.

L’addictologue Faysal Sulliman s’est, pour sa part, notamment attardé sur les drogues synthétiques : leur composition, leur fabrication, leur dangerosité… Kunal Naik du Collectif Ugence Toxida a, lui, rappelé les propositions de son organisation et de Pils pour une politique des drogues à Maurice. Tandis que l’avocat Rama Valayden a insisté que partout dans le monde, la « guerre contre la drogue » a échoué.

Voici un résumé des débats organisés par les membres de la Law Society de l’UoM. Etaient présents à l’auditorium Octave Wiehé des étudiants de la faculté de law and management mais aussi des membres du Cannabis Legalization And Informative Movement.