La limite de vitesse en zone urbaine à 50 km/h, voire moins ? C’est ce qui est envisagé par le ministère des Infrastructures publiques, explique Daniel Raymond. Le consultant en matière de sécurité routière annonce qu’une zone 30 sera testée sur une base pilote à Grand-Baie.

L’objectif ? Réduire le nombre d’accidents de la route. Mais aussi conscientiser les uns et les autres à la vulnérabilité des piétons, a indiqué le Réunionnais hier, à Helvétia. Car si d’aucuns pointent du doigt le mauvais comportement de piétons qui préfèrent traverser les autoroutes au milieu des voitures au lieu d’utiliser les passerelles, il y a eu de nombreux accidentés et des décès sur les passages pour piétons : une quarantaine sur les cinq dernières années, précise Daniel Raymond.

Outre la vitesse trop élevée, l’un des problèmes est le manque d’infrastructures, souligne le conseiller. Nos routes n’étant pas vraiment aménagées pour les piétons.

Daniel Raymond assistait, ce 9 novembre, à un atelier sur la Charte de la sécurité routière destinée aux entreprises. Outre les 26 compagnies déjà signataires, le conseiller espère l’adhésion formelle d’une vingtaine d’autres d’ici la fin de l’année.

Egalement présent à l’atelier, le ministre Nando Bodha a déploré le nombre encore trop élevé de morts sur nos routes. Cela malgré les nombreux efforts déployés.