Follow Us On

Slider

Un quart de la population de la planète sera africaine d’ici 2050. Et plus de 60% d’entre eux auront moins de 25 ans. Il est plus que temps pour les pays du continent de réfléchir au futur du travail, voire d’influer sur cela d’une manière qui rejoint ses besoins. Le constat est de Cynthia Samuel-Olonjuwon, adjointe du directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIF).

Les enjeux sont notamment un travail décent et plus de justice sociale, poursuit celle qui est aussi directrice régionale pour l’Afrique de l’OIF. Des questions essentielles alors que les médias parlent, de manière erronée, fait comprendre Samuel-Olonjuwon, d’exode hors du continent africain.

Cynthia Samuel-Olonjuwon a animé, ce lundi 7 mai, une réunion tripartite au ministère du Travail à laquelle participaient des syndicalistes, des cadres du ministère ainsi que des représentants de Business Mauritius.

Facebook Comments