Il y a eu du « progrès », s’accordent à dire Navin Ramgoolam et Ashok Subron à l’issue de la réunion d’aujourd’hui des délégués syndicaux du transport public avec le Premier ministre. Même si sur certains points, dont celui des salaires, souligne ce dernier, « nous ne sommes pas d’accord ».

Conditions de travail – qui seront d’ailleurs examinées au Conseil des ministres – et remuneration orders ont donc été à l’agenda des discussions qui ont duré environ deux heures.

Outre les syndicats, Anil Bachoo et Shakeel Mohamed, ministres du Transport et du Travail, de même que le secrétaire financier étaient aussi présents au bureau du Premier ministre.

Pour Ashok Subron, en cas de doute par rapport à ce que dispose la loi, « la balance doit pencher en faveur des travailleurs ». Entouré de ses camarades au sortir de la rencontre, le syndicaliste a également déploré le fait qu’un ordre intérimaire ait été émis à l’encontre de l’Union of Bus Industry Workers. Et d’ajouter que c’est en raison de la « mobilisation et la détermination des travailleurs à faire grève » que les négociations ont enfin pu démarrer ce mardi 14 octobre.

Il était, en effet, prévu qu’aucun bus ne roule le samedi 11 octobre dernier. Mais suite à un appel de Navin Ramgoolam, la grève a été suspendue.