Ils ont accepté de revoir leurs revendications à la baisse. Mais les syndicalistes sont moyennement satisfaits des Rs 400 de compensation salariale décidées par le gouvernement, ce jeudi 6 décembre. Les uns et les autres estiment que ce quantum ne contrebalance pas adéquatement toutes les catégories de travailleurs, dont le pouvoir d’achat est rogné petit à petit, fait valoir Ashok Subron, de la General Workers Federation mais aussi Lall Dewnath de la Confederation Free Trade Union.

Les diverses centrales syndicales réclamaient une compensation variant entre Rs 600 et Rs 1 000. Le gouvernement a proposé Rs 330 et les représentants des employeurs Rs 268. D’où la contreproposition de Rs 534 des délégués des travailleurs. Avant que le gouvernement ne tranche.

Les syndicalistes sont unanimes sur un point : les discussions devront se poursuivre quant à plusieurs points autres que la compensation ou qui y sont liées qui ont été évoquées lors de la réunion de ce jour. A l’exemple du réajustement salarial dans la fonction publique qu’évoque Radhakrishna Sadien, de la State and Other Employees Union.

Tous saluent cependant le fait que la compensation soit aussi étendue à la pension de vieillesse et aux aides sociales.

Voir aussi