Au total, la Commission d’enquête sur les drogues a employé 30 personnes. Aucune d’entre elles n’a touché des honoraires. Pas même Paul Lam Shang Leen, qui l’a présidée, ou Sam Lauthan et Ravind Domun, ses assesseurs. Et ce depuis la mise sur pied de la commission, en juillet 2015.

C’est ce qu’a confirmé le Premier ministre Pravind Jugnauth à l’Assemblée nationale, ce mardi 13 novembre.

La Commission a livré son rapport au gouvernement le 27 juillet dernier. Et sa note de frais le 24 du même mois. Celle-ci est à l’étude.

Les honoraires réclamés doivent d’abord être examinés par le ministère concerné. Celui-ci passe ensuite la main à un High Powered Committee présidé par le secrétaire au Cabinet. Le Conseil des ministres doit ensuite avaliser le montant et faire une recommandation au président de la République.

Kavy Ramano a voulu confirmer si la Commission réclame la somme de Rs 17 millions pour les trois ans qu’ont duré ses travaux. Le chef du gouvernement a refusé de répondre à cette question supplémentaire du député indépendant de Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Le Premier ministre est-il au courant que des députés MSM, soit Ravi Rutnah et Sanjeev Teeluckdharry, ont déclaré que Lam Shang Leen ne devait pas être payé car il est «biased». Pravind Jugnauth a été catégorique: «We don’t go by any comments.»

Ravi Rutnah a, pour sa part, soulevé un «point of personal explanation». Expliquant qu’il n’a pas fait de commentaire mais qu’il était avocat de Teeluckdharry.«Pa koz manti, lor radio to ti dir. Asime!» a retorqué Uteem.