Follow Us On

Slider

C’est détendu que Dass Appadu s’est présenté à la barre des témoins, ce mercredi 5 décembre. Le nom de l’ancien secrétaire à la présidence de la République a été cité à plusieurs reprises devant la commission Caunhye. Le témoin est accompagné de son homme de loi Sanjay Bhuckory.

Dass Appadu a passé 43 ans dans la fonction publique. A l’arrivée d’Ammenah Gurib-Fakim comme locataire du château du Réduit, le haut fonctionnaire y était déjà. Il y était secrétaire depuis 2012, sous Kailash Purryag, après avoir été posté au sein de divers ministères.

Au juge Asraf Caunhye, Dass Appadu confirme son transfert le 4 novembre 2016. En congé jusqu’au 10 du même mois, il a pris ses nouvelles fonctions le lendemain. Avant de repartir en vacances du 15 novembre au 29 décembre 2016.

L’offre pour être Managing Director de Vango Property arrive par courrier le 27 décembre de cette même année, confirme Dass Appadu au juge Caunhye. Il accepte le poste via mail le 3 février 2017. Dass Appadu fait sa demande de congé à partir du 6 février en y joignant l’offre de nomination.

Le package offert à Dass Appadu par Vango Property : un salaire mensuel de USD 10 500, soit quelque Rs 361 000, 2 billets d’avion et une voiture de compagnie. Le secrétaire au Cabinet approuve le congé d’un an le 21 février.

Mais pourquoi accepter cette offre veut savoir le juge Caunhye. «Je n’ai pas postulé pour ce job. Il m’a été offert ‘through the good office of president’ après mon départ de la State House», répond le haut fonctionnaire. «Je recevais des appels de la présidente presque quotidiennement», poursuit-il. Et d’affirmer qu’Ameenah Gurib-Fakim «ne pouvait pas faire confiance à ceux qui m’ont succédé». Triste de son départ, la chef d’Etat «had no trust with them» et voulait continuer à «soliciter ses services».

La présidente d’alors lui propose même d’agir comme son conseiller par intérim, en soulignant que le haut fonctionnaire arrivait à l’âge de la retraite. Ce dernier lui rappelle qu’il a des engagements et se trouve pratiquement à la veille de sa retraite, Gurib-Fakim contrera de son côté que si Appadu considère de quitter la fonction publique, «elle pouvait parler à [Alvaro] Sobrinho pour me faire avoir un travail au sein d’ASA Group».

Mauricio Fernandes contacte le haut fonctionnaire en décembre. Les deux hommes se rencontrent. Fernandes lui indique que Gurib-Fakim a effectivement parlé au patron du groupe ASA, avant d’ajouter qu’une offre lui sera faite. «Très indécis» sur ce qu’il veut faire, Appadu attendra quelque temps avant d’accepter. «I did not solicit a job with whomsoever. It was offered to me», insiste le haut fonctionnaire.

Mais lorsque des articles sont publiés dans la presse sur Alvaro Sobrinho en février 2017, «I had to take a back seat and decided to keep away from them». «En fait, je n’ai jamais pris mes fonctions», assure le témoin. «Pas un seul jour», réitère-t-il au juge Caunhye, qui lui fait remarquer qu’il n’a écrit au Senior Chief Executive qu’en février 2017 pour l’informer qu’il a démissionné de Vango Property et veut reprendre son poste dans la fonction publique. Et qu’il a touché des indemnités équivalant à trois mois de salaire, soit quelque Rs 1,2 million.

«Pourquoi ce paiement si vous n’étiez pas employé et que vous avez mis fin à votre contrat ?» veut savoir le juge.

Lire la suite 

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
Sugar Insurance Fund Board : Démission du CEO Rajun Jugurnauth

Qu’est-ce qui a poussé le CEO du Sugar Insurance Fund Board à rendre son tablier ? Raj Jugurnauth a démissionné ce...

Close