Dawood Rawat témoignera-t-il devant la commission d’enquête sur Britam ? La question demeure. L’ancien juge Bushan Domah et ses assesseurs ont écouté Me Gavin Glover, qui représente l’homme d’affaires, et Yvan Jean Louis, représentant du bureau de l’Attorney General. Ce dernier a plaidé pour que l’ancien patron de l’empire BAI revienne à Maurice afin d’être entendu.

«Mon client craint pour sa sécurité», a contre argumenté Me Glover. «Il ne fait pas confiance à la force policière et au gouvernement mauricien», a-t-il poursuivi, réitérant une position exprimée plusieurs fois par Dawood Rawat et ses filles depuis le démantèlement du groupe BAI, en 2015. Laina et Adeela Rawat étaient en Cour suprême ce mardi 19 mars.

Il reviendra à la commission, a indiqué le Senior Counsel, de décider si recevoir le témoignage de Dawood Rawat de France est «légal».

Bushan Domah et ses deux assesseurs, Sattar Hajee Abdoula et Imrith Ramtohul, ont demandé s’il était possible que le témoignage se fasse en écrit, par affidavit. Gavin Glover a répondu par la négative car cela ne serait pas «juste» pour la commission.

Le Senior Counsel a suggéré l’utilisation de la visioconférence.