Follow Us On

Slider

Il faut désormais adopter un nouveau réflexe. Celui du petit sac d’emplettes plié et fourré dans son sac, ou encore de la « tente » en vacoas que l’on trimballera avec soi. Car depuis ce 1er janvier, les sacs plastiques non biodégradables ne sont plus autorisés à la vente ni à la distribution. Parmi les commerçants et leur clientèle, on accueille plutôt bien cette interdiction. Faisant valoir les avantages pour l’environnement.

Comme l’ont fait ressortir maraîchers et clients rencontrées au marché de Port-Louis, il y a toutefois quelques inconvénients. Surtout si l’on a oublié de s’équiper et que l’on fait des achats impromptus. Car au bazar, il n’y a pas vraiment d’alternative aux sacs plastiques de couleur noire distribués gratuitement ou vendus à pas cher jusqu’à récemment. Les sacs biodégradables, explique Issop Soobadar, président de l’Association des maraîchers, ne sont pas encore disponibles.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] La MauBank peut devenir la «2e banque du pays», soutient Lutchmeenaraidoo

Annoncée il y a trois mois, la fusion est désormais officielle. La MauBank a démarré ces activités, ce lundi 4 janvier, suite...

Close