Follow Us On

Slider

Le ministre des Utilités publiques affirme que ce sont les récentes « vagues » de critiques sur le dossier énergie qui l’ont conduit à rompre le silence. Toutefois, pour Ivan Collendavelloo, le scénario catastrophe ne se produira ni en fin d’année, ni en 2016.

Le ministre admet toutefois que la fin de l’année sera une période «borderline» en raison de la plus forte consommation d’énergie dans le pays au moment même où certaines centrales thermiques pourraient être en maintenance. La situation sera gérable, prévient néanmoins Collendavelloo, qui estime qu’une bonne planification assurera l’intégrité du réseau électrique.

Celui-ci a également annoncé qu’à partir d’octobre, les procédures dans le cadre du nouvel appel d’offres pour les générateurs de Fort Georges s’accéléreront. Le ministre assure ainsi que cette centrale pourra produire plus d’énergie dans 18 mois. Par ailleurs, Ivan Collendavelloo précise que le gouvernement étudie l’option d’utiliser du gaz naturel liquéfié, non seulement dans les transports publics, mais également pour servir de combustible dans de nouvelles centrales électriques.

Facebook Comments