Le ministre de l’Energie et des Utilités publiques n’en démord pas. Les tarifs de fourniture d’eau « devront monter » car il faut « assainir les finances » de la Central Water Authority (CWA), explique Ivan Collendavelloo. Mais aussi si l’on veut améliorer les infrastructures.

L’objectif, fait comprendre le ministre, est de réduire d’ici la fin de son mandat les Rs 2 milliards de dettes constatées à sa prise de fonction.

Si trouver un partenaire stratégique est un « long processus », « nous sommes arrivés très loin dans notre réflexion », estime Collendavelloo.

Le ministre assistait, ce matin, à l’ouverture d’un atelier technique sur le monitoring de l’aquifère de la région Nord, dans le cadre de l’Integrated Water Resources Management Project.