Le ministre de l’Energie et des Utilités publiques est formel : «La réforme du secteur de l’eau est engagée.» Ce vaste chantier sera rendu possible grâce au soutien financier d’«agences internationales», qui accompagneront Maurice dans cette réforme que le pays doit financer en partie, a indiqué Ivan Collendavelloo au Parlement aujourd’hui.

D’ores et déjà, USD 875 000 seront alloués à la préparation du projet de réforme avec le soutien d’experts de la Banque mondiale et de l’International Finance Corporation.

Le ministre le rappelle : l’option d’affermage, sur une période de 15 ans, a été retenue. L’entreprise dont les services seront retenus sera responsable de la gestion et de l’entretien du réseau de distribution d’eau potable.

Collendavelloo veut toutefois rassurer les employés de la Central Water Authority : «Toutes les mesures seront prises pour qu’il n’y ait pas de ‘compulsory redundancy’.»

Abordant la distribution d’eau 24/7, le ministre précise que «Rose-Hill sera peut-être la dernière à en bénéficier mais ça viendra».

Le ministre des Utilités publiques intervenait, ce mardi 20 juin, dans le cadre des débats budgétaires. Il a été le seul durant cette tranche matinale, ayant monopolisé la parole pendant près de deux heures après le début des travaux.