Le ministre de la Bonne gouvernance est, certes, un « homme de grande valeur ». Roshi Bhadain n’agit cependant pas en équipe, relève Ivan Collendavelloo, et il n’est pas non plus « ‘un team player’ ».

Se référant à l’affaire Lutchmeenaraidoo, plus tôt cette année, la menace est à peine voilée. Si Roshi Bhadain s’en prend à lui comme il l’a fait avec son collègue, dit Collendavelloo, « mwa, mo pa pou reazir kouma Lutchmeenaraidoo, mwa ».

Le ministre de l’Energie et leader du Muvman liberater était, ce jeudi 15 septembre, sur le plateau d’ION News pour notre émission live, L’interview.

Il a également abordé l’avenir que lui entrevoit pour le Premier ministre, qui a annoncé lundi qu’il ne mènerait pas son mandat à terme. Sir Anerood Jugnauth, estime Collendavelloo, devrait demeurer au gouvernement en tant que député et backbencher. Et ainsi continuer à conseiller ses partenaires de l’Alliance Lepep.

Note : Cet article a été modifié car il indiquait initialement, et de manière erronée, qu’Ivan Collendavelloo estime que Roshi Bhadain n’est pas « ‘un team player’ ».