Paul Bérenger est de bonne foi, estime Ivan Collendavelloo, «me li fane». Le leader du MMM, assure le ministre de l’Energie, se trompe sur le dossier énergie car il est dépassé. Il «résonne avec vingt ans de retard», assure son ancien camarade de parti.

Bérenger, pense savoir Collendavelloo, croit au charbon comme source d’énergie pour le pays. «C’est son droit», note le leader du Muvman liberater, qui dit se ranger du côté des alternatives moins polluantes dont le gaz naturel liquéfié (LNG).

Le Deputy Prime minister répondait aux critiques de Bérenger, il y a quelques jours, le visant. Ce dernier accuse Collendavelloo de faire du chantage sur la question de l’achat de turbines à gaz en brandissant des menaces de black-out.

Collendavelloo assistait, ce jeudi 7 février, au lancement de la ferme solaire de Solitude.