D’un lieu très animé et grouillant de vie il y a vingt ans, Chinatown est aujourd’hui considéré par certains comme une «ville morte». Le constat est posé par Jean Paul Lam. Le président de l’association New Chinatown Foundation veut toutefois donner un nouveau souffle à ce quartier de la capitale.

Pour cela, l’aide de Zhang Hongru, architecte au Shanghai Research Institute of Building Sciences, a été sollicitée. L’idée étant de non seulement donner un coup de neuf au quartier, mais de le rendre plus attrayant pour les Mauriciens mais aussi les touristes.

Photo : Jean Paul Lam (à g.), président de New Chinatown Foundation, aux côté de Zhang Hongru, architecte chinois.