Le leader du Front solidarité mauricien (FSM) ne compte pas collaborer avec Paul Bérenger. Parce que le leader de l’opposition et du MMM ne l’y a pas invité. Mais aussi parce que pour Cehl Meeah, Bérenger ne reconnaît pas la force du FSM. Pour le député du n3, il est clair que les tentatives du leader mauve pour rassembler les partis d’opposition ne sont qu’une initiative de plus pour faire pression sur Navin Ramgoolam. Et le ramener « à  la table des négociations ».