Il n’y est pas allé de main morte. Cehl Meeah dénonce aujourd’hui les propos de la Voice of Hindu, qu’il dit être de nature communale. Lors de son point de presse de ce matin, le leader du Front solidarité mauricien s’est aussi interrogé sur l’inaction de la police devant ce qu’il estime être une « incitation à la haine raciale ». Et le « silence » de Navin Ramgoolam sur la question, contrairement à Paul Bérenger qui a, lui, réagi.

Cehl Meeah a également réaffirmé son intention de présenter 60 candidats lors des prochaines élections. Tout en assurant qu’à la circonscription no 3, son parti n’a pas d’adversaire. Il n’y a pas non plus d’« allégeance » ni de « contrat » avec l’une ou l’autre alliance, a-t-il affirmé.