Comme tous les ans, le Comité 17 Octobre a voulu marquer le coup pour la Journée mondiale du refus de la misère, observée à cette date. Une dizaine d’associations se sont réunies au Caudan Waterfront hier. L’occasion de faire le point sur leurs parcours respectifs dans la lutte contre la pauvreté mais aussi de donner la parole aux personnes démunies qu’elles accompagnent.

Il est essentiel, dans la lutte contre l’exclusion et la pauvreté, de laisser parler les premiers concernés, insiste Cassam Uteem. Tout comme, poursuit l’ex-président de la République et président d’ATD Quart Monde (Maurice), «il faut donner aux pauvres leurs droits». Le droit à la vie en premier lieu, mais aussi à la nourriture, au travail, à l’éducation, à la sante, à l’information.

Caritas, Terre de Paix, le Mauritius Council of Social Service, entre autres, ont présenté leurs travaux sous forme d’exposition au Caudan Waterfront ce mardi 17 octobre.

Le thème de la journée cette année était «Pa kit personn derier» afin de souligner que la lutte contre la pauvreté est l’affaire de tous, explique Shyam Reedha, président du Comité 17 Octobre.