Il ne baisse pas les bras. Rajah Madhewoo maintient son opposition à la carte d’identité biométrique. A moins de deux semaines de la fin de la validité de la carte laminée, le porte-parole du Regrupma Travayer Sosyal a manifesté  devant l’Hôtel du gouvernement. Où il a réclamé la démission du Premier ministre Pravind Jugnauth mais aussi de Sanjeev Teeluckdharry.

Ce dernier a représenté Rajah Madhewoo dans le procès intenté à l’Etat pour contester la carte biométrique. Débouté en Cour suprême, ils avaient saisi le Privy Council pour tenter de renverser cette décision en leur défaveur.

Hélas, à Londres, soutient Madhewoo, Teeluckdharry n’a pas été à la hauteur. L’appel devant le Privy Council a d’ailleurs été rejeté l’an dernier. L’avocat avait, par la suite, affirmé qu’il interpellerait le gouvernement au Parlement sur la carte biométrique. Il n’en a rien été.

Pravind Jugnauth semble aussi avoir oublié son combat contre la carte biométrique, estime Madhewoo.

« Ils ont vendu le peuple mauricien », s’insurge le travailleur social.