Rama Valaydon a été suspendu de ses fonctions à la Cargo Handling Corporation. Le négociateur de la Port Louis Harbour and Docks Workers Union (PLHDWU) pourrait être sanctionné à cause des allégations qu’il a faites, la semaine dernière, contre des proches de Gassen Dorsamy, Managing Director de la CHCL. Des propos qu’il avait tenus lors d’une conférence de presse du syndicat, le 12 janvier, sur DP World.

Valaydon et la PLHDWU avaient dénoncé la visite, début janvier, de ces deux personnes au port dans une zone hautement sécurisée et leur accès aux portiques.

Rama Valaydon a été informé de sa suspension, qu’il estime « arbitraire et illégale », hier. Il s’étonne que ses propos, exprimé « en tant que syndicaliste », lui vaillent un tel sort.

En agissant ainsi, affirme Valaydon, Gassen Dorsamy fait preuve d’« abus d’autorité ».

Il insiste pour qu’une enquête soit initiée sur cette visite au port. Et que les lois soient amendées pour empêcher que les dirigeants d’entreprises « d’abuser de leurs pouvoirs contre les syndicalistes ».

La PLHDWU se dit solidaire de son négociateur. Et dénonce la façon d’agir du Managing Director de la CHCL. Celui-ci, avance le syndicat, le « harcèlement et sa campagne de victimisation à l’encontre de nos dirigeants ».

Contacté pour une réaction, Gassen Dorsamy était toujours en réunion à l’heure de la mise en ligne.