Le bureau politique des rouges a été unanime. Arvin Boolell a été désigné, cet après-midi, candidat du Parti travailliste à l’élection partielle qui aura lieu dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes (no 18).

L’enjeu de ce suffrage est clair pour Arvin Boolell : sanctionner le gouvernement. Le cadre rouge espère qu’avec les autres partis de l’opposition, «nous travaillerons ensemble» face à un régime «dominer».

Cette campagne, espère-t-il, retrouvera «sa sérénité» et se fera sans «attaque personnelle».

Ce suffrage, estime Arvin Boolell, pourrait provoquer des élections générales anticipées.

Sur le même sujet