Plus de femmes sur le marché du travail. Cibler le déficit commercial. Renforcer la gouvernance et la force des institutions. La préservation des lagons. Telles sont quelques-unes des thématiques que les dirigeants de Business Mauritius ont abordé avec le Premier ministre et ministre des Finances lors des consultations prébudgétaires, explique Cédric de Spéville, CEO de l’organisme.

Le mémorandum contenant l’ensemble des propositions a été soumis le 30 avril, indique Kevin Ramkelaon, nouveau CEO de Business Mauritius.

La rencontre d’un peu plus de deux heures s’est très bien passée, estiment les représentants du secteur privé. Mais aussi Pravind Jugnauth, qui les a reçus avec des membres du Cabinet. «Nous avons les mêmes objectifs», dit le Grand argentier. Notamment pour ce qui est de l’instauration d’un climat des affaires favorable à l’investissement et à la création d’emplois et, partant, qui boostera la croissance.

Les aspects sociaux et environnementaux ont aussi été abordés, dit Jugnauth. Il avait reçu les syndicalistes hier.