Pravind Jugnauth s’est livré à un exercice «mensonger». Son  Budget 2017-2018, dénonce Xavier Duval, ne contient pas de mesures concrètes pour la protection de l’environnement ni le tourisme, estime-t-il.

Autre secteur clé négligé, selon le leader de l’opposition : celui des services financiers. Alors que le pays est sous pression de l’Union européenne pour revoir son régime de taxation visant l’offshore s’il ne veut pas être inscrit sur liste noire.

Sans trop s’étendre sur le sujet, Xavier Duval considère la negative income tax comme une mesure «à double tranchant». Celle-ci est l’une des mesures sociales phares du ministre des Finances et sera en vigueur à partir du 1er janvier 2018.

Avec la negative income tax, les personnes dont les revenus mensuels ne dépassent pas Rs 10 000 seront remboursées par la Mauritius Revenue Authority deux fois l’an. Pas plus de Rs 1 000 par mois leur seront reversées, à condition que leurs employeurs s’acquittent de leurs contributions auprès de la NPF et de la NSF, et que les revenus mensuels de leurs ménages ne dépassent pas Rs 30 000.