Certes, le Budget 2017-2018 prévoit le recrutement d’un certain nombre d’enseignants. Mais 308 postes pour le primaire ne sont «pas suffisants», avance Vinod Seegum.

Le président de la Government Teachers Union (GTU) estime qu’il aurait d’abord fallu une étude pour déterminer les besoins réels, en prenant notamment en compte ceux qui partent à la retraite ou les besoins quant aux non-core subjects.

S’il se réjouit que la disparité de salaires entre Junior et Senior Headmasters a été réglée, la formule de nomination des Officers in charge à ce poste inquiète, en revanche, Vinod Seegum. Le Pay Research Bureau préconise, dit-il, un exercice de sélection au lieu du critère d’ancienneté pour le poste de maître d’école. Ce qui fait craindre une politisation de cet exercice comme en 1993, avance le syndicaliste.

La GTU se dit également en faveur du Metro Express. Le projet, explique Seegum, aidera à la fois à soulager le problème de décongestion routière et à réduire la pollution.