La commission d’enquête sur la vente de Britam s’est poursuivie, ce 26 juillet, avec l’audition de Prakash Seewoosungkur, Head of Pensions de la Financial Services Commission (FSC) et team leader du dossier BAI. Lors du septième jour des travaux, la commission s’est penchée sur le rôle de la firme d’experts comptables Ernst and Young (désormais EY).

Interrogé à cet effet, Prakash Seewoosungkur a d’abord répondu qu’il s’agissait d’informations confidentielles avant d’ajouter qu’EY n’était pas impliquée dans la vente de Britam. Il a ensuite expliqué qu’il devait s’en réferer au dossier, cette affaire étant de nature complexe.

Une autre compagnie assurait-elle la supervision des transactions en l’absence d’EY ? Pourquoi le dossier Britam n’a-t-il pas bénéficié d’une intervention professionnelle ? Le Head of Pensions de la FSC n’a pas été en mesure de répondre à ces questions.

Selon Prakash Seewoosungkur, son équipe était chargée de mettre en œuvre les instructions du conseil d’administration et du Chief Executive Officer d’alors, Padassery Kuriakose Kuriachen. Même si Seewoosungkur assistait à certaines des réunions, il n’intervenait pas dans les prises de décision, affirme celui-ci.

En réponse aux questions de la commission, Seewoosungkur a aussi confirmé que la FSC ne tenait plus aucun rôle dans la vente des actions de Britam après leur transfert au National Property Fund Ltd (NPFL), soit le 6 novembre 2015.

La commission a aussi voulu savoir si la FSC était informée des offres faites pour le rachat des actions de Britam. S’il a confirmé que le régulateur était bien au courant, Prakash Seewoosungkur n’a pas été capable de préciser si le conseil d’administration a objecté à certaines d’entre elles.

Suite à la demande formulée par le représentant légal de la FSC, MDésiré Basset, la commission a accepté qu’une partie de l’audition se fera «in camera».

Prakash Seewoosungkur n’étant pas en mesure de répondre à certaines questions de la commission d’enquête, l’audition de la FSC se poursuivra demain, jeudi 27 juillet, avec l’ancien Acting CEO de la FSC, Padassery Kuriakose Kuriachen.

L’ex-juge Bushan Domah, président de la commission d’enquête, est assisté par Sattar Hajee Abdoula et Imrith Ramtohul.

Photo : Prakash Seewoosungkur, Head of Pensions de la Financial Services Commission (FSC) et team leader du dossier BAI.