« Encore une fausse accusation rayée. Ce qui démontre que tout cela n’est qu’une vendetta politique. » C’est ce qu’a affirmé Navin Ramgoolam à la sortie de la Cour intermédiaire, ce vendredi 23 septembre. La magistrate Shefali Ganoo a rayé l’accusation de faux pesant contre l’ancien Premier ministre.

Ramgoolam était poursuivi dans le cadre de transactions immobilières à hauteur de Rs 105 millions portant sur l’achat de 2 niveaux de l’immeuble Bramer d’Ebène à travers la société Ottoman Capital.

Iqbal Mallam-Hasham, ancien directeur de la State Investment Corporation, ainsi que Jaya Allock, CEO de Bramer Asset Management, avaient également été inquiétés lors de l’enquête de l’Independent Commission against Corruption et de la police sur cette transaction immobilière.