Maya Hanoomanjee bafoue une fois encore la démocratie parlementaire. S’il ne s’étendra pas davantage sur le clash entre la Speaker et lui, Arvin Boolell insiste toutefois sur la fonction de présidente du Parliamentary Gender Caucus de cette dernière.

Il était question d’avoir des éclaircissements sur le banquet donné en l’honneur du prince saoudien Abdulaziz, rappelle le député travailliste dans un point de presse suivant son expulsion de l’hémicycle ce mardi 10 juillet. Or, le Premier ministre a fait exprès de perdre du temps sur les questions précédentes, accuse Boolell, alors que celle-ci aurait dû être prioritaire.

Ce qui fait dire au député de Belle-Rose/Quatre-Bornes que Pravind Jugnauth a «fui devant ses responsabilités».