Faciliter l’accès à divers livres, magazines et autres ouvrages. C’est ce que permet Bookshare, une bibliothèque numérique en ligne. Celle-ci est destinée au public malvoyant ou non voyant, mais aussi à ceux qui, comme les dyslexiques ou les personnes âgées, atteints de print disability ou une incapacité à lire des imprimés.

Grâce à la Global Rainbow Foundation et à KPMG, Bookshare sera accessible à Maurice. C’est Dr Homiyar Mobedji qui a présenté la plateforme, ce 1er juillet. Lui-même non voyant, il travaille pour le compte de Benetech, une organisation américaine à but non lucrative à l’origine de Bookshare. Ce genre d’outil, explique l’expert indien, est essentiel pour permettre l’intégration des déficients visuels, notamment dans le monde du travail.

« Qui dit emploi, dit savoir. Qui dit savoir, dit lecture », a-t-il fait ressortir lors de la conférence au Rajiv Gandhi Science Centre de Bell Village.

Il y a, certes, le braille. Celui est toutefois « trop contraignant » car cher et encombrant, fait valoir le Dr Mobedji. Bookshare donne, lui, accès au même matériel qu’aux voyants sans passer par la case traduction, en mêlant synthèse vocale et formats ebooks.

Très user friendly, les formats utilisés sont lisibles sur divers supports (ordinateurs, tablettes, smartphones…). Avec Bookshare, on peut non seulement lire mais aussi prendre des notes.

La plateforme numérique est très loin des 3 ouvrages de ses débuts, il y a 20 ans. Son catalogue comprend plus de 400 000 ouvrages, tous genres confondus et en diverses langues, dont l’anglais, le français, le hindi et le tamil. Pour cela, elle s’appuie sur des partenariats avec des maisons d’édition à travers le monde – environ 800 à ce jour. Le site étant sécurisé et l’accès strictement contrôlé, celles-ci ne craignent pas les infractions aux droits d’auteurs.

Les autorités mauriciennes seront-elles partie prenante de ce projet ? Le Dr Mobedji le souhaite. Il a ainsi lancé un appel afin d’intégrer les manuels scolaires du primaire et du secondaire à la bibliothèque numérique. Armoogum Parsuramen, président de la Global Rainbow Foundation, indique que celle-ci a pris contact avec le Mauritius Institute of Education sur le sujet.

Bookshare est aussi disposé à apporter son expertise à l’Etat pour numériser sa bibliothèque nationale et la rendre accessible sur sa plateforme.

Photo : Armoogum Parsuramen, président de la GRF, le Dr Homiyar Mobedji, expert de Benetech, Aarti Burtony, Research Officer à la GRF, Su Lin Ong, présidente du KPMG CSR Committee, et Dev Prakash Fowdur, Marketing Officer chez Amity Global Business School.