Au vu de l’avis de pluies torrentielles qui devrait durer au moins jusqu’en fin de journée, des « mesures d’urgence à tous les niveaux » ont été mis en place aujourd’hui. C’est ce qu’indique Nando Bodha, joint au téléphone.

Suite à la décision de renvoyer les fonctionnaires chez eux et potentiellement les employés du secteur privé, le ministre des Infrastructures publiques lance un appel pressant aux opérateurs d’autobus. Cela afin qu’un service de transport public « normal » soit assuré jusque vers 17h30, soit au coucher du soleil. Et que chacun puisse regagner son domicile.

La route Terre-Rouge/Verdun, précise également Bodha, est ouverte à la circulation. Certes, cette région a reçu en trois jours une pluviométrie équivalente à « trois semaines », explique Bodha. Mais les travaux en cours, dont ceux concernant la stabilisation des terrains, « tiennent bon ». Les usagers de la route ne pourront toutefois plus empruntés  ce tronçon à partir de 17h. En cause : la mauvaise visibilité due notamment à des poches de brouillard et la pluie qui devrait continuer à s’abattre.

Des opérations d’évacuation sont, par ailleurs, prévues dans les régions de Chitrakoot et de Vallée-Pitot. Cela parce que le « seuil critique de pluviométrie a été atteint », indique le ministre. Et que, par conséquent, les risques de glissement de terrain sont accrus. Une dizaine de familles sont concernées. Un suivi à ce niveau est aussi en cours au village de Quatre-Sœurs.

Si le ministre Bodha espère un retour à la normale rapidement, deux réunions d’urgence ont d’ores et déjà été prévues pour demain. La première, à 11h et présidée par le ministre Soodhun, fera un bilan des mesures d’urgence prises aujourd’hui ainsi que des dégâts notés. Et établira la liste des travaux urgents à faire. A 13h, poursuit Bodha, ce comité interministériel rencontrera les compagnies qui travaillent de concert avec la Road Development Authority, la Traffic Management and Road Safety Unit et la National Development Unit. Cela afin de lancer les travaux à être effectués dans l’immédiat.