En droite ligne de son plan pour consolider et professionnaliser le secteur de la construction, Nando Bodha annonce une série de mesures. La principale : la présentation, au mois d’avril, d’un Security of Payment Bill. Ce projet de loi vient mettre en place le cadre légal pour la résolution, par l’intermédiaire d’un arbitre, de litiges sur les paiements dans le cadre de projets de construction.

Le ministre des Infrastructures publiques annonce, dans la foulée, un guide de la construction. Le livret, inspiré d’un ouvrage similaire de La Réunion, veut expliquer les principes de la construction auprès des particuliers.

Par ailleurs, suite aux amendements apportés à la Construction Industry Development Board Act, début 2015, l’enregistrement des opérateurs du secteur est en cours. « Plus de 750 » sur quelque 1 200 petits et grands acteurs du secteur, précise Gaëtan Siew, se sont manifestés et devraient se voir remettre leur certificat – renouvelable chaque année – d’ici au 30 juin. Un document essentiel s’ils veulent pouvoir participer aux exercices d’appel d’offres publics.

Nando Bodha a également profité de sa conférence de presse pour présenter le Building Control Advisory Council de même que sa mission. Son président, Ramdas Mootanah, indique que des ateliers seront bientôt organisés sur la construction. Et souhaite que les demandes de building permit puissent se faire en ligne.