Follow Us On

Slider

Pour le Chief Whip, le discours tenu par le leader du Parti Travailliste (PTr) durant son meeting du 1er mai démontre ne démontre pas une réelle volonté de rupture. Selon Bobby Hurreeram, certaines des propositions de Navin Ramgoolam sont en train d’être réalisées par le gouvernement. Alors que les autres, estime le député du MSM, démontrent que ce dernier pratiquerait une politique de vengeance à travers les commission d’enquête qu’il entend mettre en place s’il revient au pouvoir.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement tenu au bâtiment Sun Trust, le député du MSM a ainsi qualifié le leader du PTr Ramgoolam de «démagogue» et de «très dangereux».

Par ailleurs, la présence de Laina Rawat au meeting du Reform Party, indique un rapprochement entre Roshi Bhadain et les rouges, conclue le Chief Whip. «Enn ser kot Roshi Bhadain enn ser kot Ramgoolam», a remarqué le député de la circonscription Mahebourg/Plaine Magnien. Le but étant de blanchir le leader du Reform Party par rapport à sa participation au démantèlement du groupe BAI en 2015 pense -t-il. En ajouant: «Pe pas Roshi Bhadain dan enn masinn lave…pou prezant li kuma kandida travailliste».

Le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissezon a pour sa part commenté le meeting du 1er-Mai du PMSD. Ce «petit parti» ne peut gouverner sans une alliance, a déclaré le ministre du Muvman Liberater.

Facebook Comments