Follow Us On

Slider

La lumière au bout du tunnel ? Clency Harmon pourrait mettre un terme à sa grève de la faim, ce vendredi 12 avril. Un accord est en voie de finalisation avec le gouvernement, a indiqué Jack Bizlall. Le porte-parole du comité de soutien explique que les discussions ont beaucoup avancé et que la sanction du Premier ministre est attendue.

Une réunion a eu lieu, hier, au bureau du secrétaire financier Dev Manraj à Port-Louis, a poursuivi Bizlall. Une demi-heure lors de laquelle les représentants du comité de soutien ont reçu l’assurance que l’accord a été discuté au niveau du Conseil des ministres. Les termes portent sur la création d’un tribunal foncier, qui fera l’objet d’un texte de loi à présenter au Parlement cette année. La révision des statuts de certaines «divisions» de la Cour suprême, comme l’avait mentionné le Chef juge Eddy Balancy, devrait être revue par la même occasion.

Autre condition : le Budget 2019-2020 inclura la création d’un fonds spécial destiné aux personnes victimes de spoliation des terres, dont les membres de l’association Justice et Vérité se réclament. Leurs dossiers sont probants, selon le rapport de la Commission Justice et Vérité, en 2011.

Bizlall avait lancé un ultimatum hier : si à 17 heures ce vendredi, le gouvernement n’a pas pris d’engagement ferme écrit, ainsi que le réclame Clency Harmon depuis mardi, d’autres personnes se joindront à la grève de la faim. Soit le syndicaliste et militant, mais aussi Tania Diolle du Mouvement patriotique, Alain Laridon qui fait partie du comité de soutien, et Doris Félix, une sympathisante.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth est notamment pris par la visite d’Etat du président kenyan Uhuru Kenyatta aujourd’hui encore. Le comité de soutien espère néanmoins un dénouement en sa faveur d’ici la fin de la journée.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91