[Mise à jour : 13h30] La séance a repris vers 13h30, après plus d’une heure d’interruption. Pravind Jugnauth et Rajesh Bhagwan ayant tous deux retiré leurs propos, Maya Hanoomanjee est revenue sur sa décision. Bhagwan est autorisé à assister au reste des travaux.

—-

La séance parlementaire du jour a à peine commencé qu’un député se fait déjà expulser. Rajesh Bhagwan a été sommé de quitter l’hémicycle. Ce que lui reproche la Speaker : de l’avoir accusée de «protéger le Premier ministre». «Je n’ai jamais défendu qui que ce soit», s’est indignée Maya Hanoomanjee.

L’élu mauve maintient toutefois ses propos. Ne laissant «d’autre choix», insiste la présidente de l’Assemblée nationale, que de l’expulser de la séance ce mardi 7 novembre. La séance a été suspendue momentanément.

Les esprits se sont échauffés du côté du MMM dès cette première interpellation d’Aadil Ameer Meea sur les rémunérations et allocations du secrétaire financier Dev Manraj. L’élu de Port-Louis Maritime/Est s’est ainsi offusqué que sa question initiale ait été raccourcie par la Clerk de l’Assemblée nationale. Enlevant, du coup, la partie sur ses allocations comme membre de conseils d’administration de divers corps parapublics. «Il s’agit de l’argent des contribuables», a noté Aadil Ameer Meea.

Hanoomanjee a, elle, insisté sur le fait que toute question pour contester le libellé des questions doit se faire en privé avec la Speaker, selon les dispositions des Standing Orders. Tout en soulignant que le SO 21 prévoit que le «clerk shall have full power to sub-edit».

Pravind Jugnauth se défend, estimant que les élus du MMM l’ont mal compris. Mais devant les commentaires qui fusent, le Premier ministre perd aussi son sang-froid. Invitant ces détracteurs à «Al debloke do boufon!» en mimant le nettoyage de l’oreille. Bhagwan sort alors de ses gonds. Et malgré le recadrage répété de Hanoomanjee, ne se calmera pas.