« Pourquoi faut-il aller voir un politicien pour avoir un emploi ? » La question, c’est Roshi Bhadain qui la pose. Cette pratique, l’intervention de personnalités politiques pour que leurs mandants puissent avoir un job, doit cesser, affirme le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers.

Il s’adressait aux jeunes inscrits à la Financial Services Institute (FSI) présents à la Cyber Tower 1 pour le lancement officiel de cet établissement. « Le système doit changer », insiste Bhadain, pour qui tout le monde, politiciens et votants, a sa part de responsabilité.

Le FSI formera de jeunes diplômés pour être employés dans le secteur des services financiers. D’ores et déjà, dit le ministre, une firme a signifié son intention d’employer 100 jeunes « tout de suite ». Tandis que deux cabinets d’avocats de renom ont initié les procédures pour l’obtention de leurs permis d’opération auprès de la Financial Services Commission.

Interrogé sur le dossier Heritage City, que Pravind Jugnauth dit être clos pour de bon, Roshi Bhadain a préféré garder le cap sur l’événement du jour. En relevant, toutefois, que « tellement de faussetés sont publiées ».