C’est désormais au tour de l’ancien numéro 1 de la State Trading Corporation d’être dans le collimateur du Central Criminal Investigation Department. Ranjit Singh Soomarooah a été convoqué aux Casernes centrales pour interrogatoire dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Betamax ce mercredi 8 avril. Interrogé under warning durant environ quatre heures, il passera finalement la nuit en cellule. Il doit notamment s’expliquer sur les termes du contrat signé pour l’approvisionnement du pays en produits pétroliers et qui aurait favorisé la firme.

L’interrogatoire de Soomarooah devrait reprendre demain, indique son avocat Rama Valayden, et l’homme se voir accusé provisoirement de « complot ». Une accusation, déplore l’homme de loi, « ki pe vinn enn zouti tre fasil pou gagn kikenn ».