Follow Us On

Slider

Rendez-vous est pris pour les 13, 14 et 15 mars 2018. La State Trading Corporation devra alors, d’une part, expliquer pourquoi la décision du juge Balancy d’ordonner le paiement de près de Rs 5 milliards de pénalités à Betamax ne doit pas être exécutée. Et, d’autre part, pourquoi la décision arbitrale condamnant l’entreprise d’Etat pour rupture abusive de contrat doit être set aside.

Face à la posture adoptée par la STC, Rishi Pursem se dit confiant. L’avocat de Betamax explique que son client n’entend pas céder. Et que la question d’un dépôt de garantie par la STC ne se pose pas car Betamax maintient que l’ordre préliminaire du juge Balancy a vocation à être appliqué au plus tôt.

A lire également

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Jugnauth: Le New Container Terminal augure d’autres développements portuaires

Un quai dédié au débarquement des produits pétroliers, un port de pêche ou encore un nouveau quai d’accostage pour des...

Close