Follow Us On

Slider

Il y a une certaine effervescence au MSM, croit savoir le leader du MMM. Ce qui indiquerait selon lui qu’une partielle pourrait bien avoir lieu à Piton/Rivière-du-Rempart (no 7)pour remplacer le siège de député vacant après la démission de Vishnu Luchmeenraidoo. Si c’est de l’intox, Paul Bérenger estime que cela est un jeu «enfantin».

Toutefois, si le gouvernement organise en effet la partielle au no 7, cela constituerait un gaspillage de fonds publics. Car pour Bérenger, il serait mieux que le gouvernement rappelle le pays aux urnes avant le 22 décembre, date à laquelle le Parlement est dissous de facto. Si le gouvernement persiste avec la partielle, préjuge Bérenger, cela voudrait dire que Pravind Jugnauth souhaite organiser les législatives durant les premiers mois de 2020.

Facebook Comments