Le ton mielleux que le ministre du Travail adopte envers Paul Bérenger n’y fait rien. Le leader du MMM prend en effet fait et cause pour les syndicats des compagnies de bus qui envisagent une grève générale si Shakeel Mohamed ne demande pas au National Remuneration Board de publier les Remuneration Orders du secteur.

Paul Bérenger rejoint ainsi la position d’Ashok Subron, qui a a eu des propos durs à l’encontre du ministre du travail. Hier, il a accusé Mohamed de faire le jeu des employeurs du secteur.