«Il y aura ‘cover-up’» dans l’affaire bet365, estime Paul Bérenger. Qui ne pense pas qu’il y ait eu complot. «Une enquête sérieuse» est, en tout cas, nécessaire pour faire la lumière sur toute cette affaire, poursuit le leader du MMM. Il y a suffisamment d’éléments pour un «prima facie case» contre Ravi Yerrigadoo qui aurait dû être immédiatement révoqué, avance Bérenger.

«Ce serait scandaleux et indécent si Yerrigadoo retrouve son poste», déclare le leader du MMM.

Revenant sur les insultes de Rutnah à l’encontre d’une journaliste, Bérenger estime que le Deputy Chief Whip aurait dû démissionner. Interrogé par ION News sur un incident au Parlement en août 2008, où le leader du MMM avait eu des mots déplacés envers Nita Deerpalsing, Bérenger estime que la situation et le contexte sont  différents. Précisant qu’il s’était d’ailleurs publiquement excusé.

Le chef des mauves a aussi abordé les aménagements en cours sur le littoral aux abords de l’hôtel St Géran. Il compte s’y rendre cet après-midi.