Follow Us On

Slider


Le départ de plusieurs membres du bureau politique du MMM a requinqué le parti et aidé à remobiliser les militants. Notamment grâce à la vague de sympathie pour le parti de Paul Bérenger. Parmi ceux qui ont exprimé leur soutien envers les mauves se trouve Navin Ramgoolam. Le leader du Parti travailliste (PTr) a été «bien gentil» de la faire, admet Bérenger.

Commentant la situation sur l’échiquier politique, le chef des mauves estime que le PMSD court à la défaite s’il s’associe avec le tandem MSM/Muvman Liberater. Si selon Bérenger, le PTr entend se présenter seul devant l’électorat, il dit n’avoir aucune intention de contracter une alliance post-électorale avec les rouges. Car il affirme que le MMM est parti pour gagner «aussi bien dans les villes qu’à la campagne».

Facebook Comments