Follow Us On

Slider

CT Power, la carte d’identité biométrique et le métro léger. Ce sont les trois dossiers sur lesquels Paul Bérenger demande au gouvernement de ne pas trancher. Le pays étant quasiment à la veille des élections, le leader de l’opposition estime que le pouvoir n’a pas le « droit moral » d’engager le pays sur le long terme à travers ces décisions.

Revenant sur la reprise du Parlement, Paul Bérenger estime que devant la tiédeur des autres partis de l’opposition vis-à-vis du front commun qu’il suggère, le MMM contemple désormais la possibilité de manifester seul devant l’Assemblée Nationale. [Mise à jour 17h : le Comité Central du MMM a recommandé l’annulation de la rencontre prévue lundi avec les autres partis de l’opposition]

Le leader de l’opposition a également profité de sa conférence de presse pour préciser la situation au MMM à la suite d’informations qu’il juge infondées parues dans la presse. Celles-ci faisaient notamment état du départ de Joe Lesjongard du MMM mais également de la décision des mauves de présenter Madun Dulloo, à la place de Bérenger, au poste de chef du gouvernement.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[Vidéo] Le MSM refuse l’appel de Bérenger qu’il accuse d’être «complice» de Ramgoolam

Pravind Jugnauth est catégorique. Il n’est pas question pour le MSM de se joindre au front commun que Paul Bérenger...

Close